top of page

L'Art de l'immobilité, Le savoir être tranquille

Dernière mise à jour : 22 avr.




L'art de l'immobilité, la contemplation. enpraesence.com
image de Enrique Meseguer de Pixabay

Dans mes moments de tranquillité, quand je fais une pause de silence consciente pour me recentrer, je me mets en état de contemplation, cela n’est pas de la méditation qui demande à s’observer ou observer ses pensées, ni être dans les nuages et rêver ou divaguer, c’est être présente sans but ni motif.


C’est s’oublier pour s’ouvrir à un champ plus grand, une connexion avec ce qui nous entoure, un état de paix intérieur immobile, que l’on peut visiter à tout moment.


Dans cette pratique, je ne cherche pas à comprendre mes pensées, mon passé, ou quoi que ce soit d’autres, je fais une pause avec moi-même, avec mon expérience, avec ce que je suis mentalement et physiquement.


Je suis juste présente dans l’ici et maintenant et je me laisse porter par ce qui se présente à mon regard.

Je pose un regard lucide sur ce qui se déroule devant moi, je suis dans la réalité et je m’en inspire, je ne juge rien, je ne pense rien, je suis juste là, immobile, les sens en éveil, l’observateur, l’esprit ouvert à ce qui présente dans ma réalité du moment.





« La tranquillité : un amour silencieux ».


le savoir être tranquille

L'art de l'immobilité, est un savoir être.

Cela peut s’exprimer quand parfois, je regarde par la fenêtre de mon bureau et je contemple la nature dehors qui se manifeste, je regarde les oiseaux qui volent de branches en branches, je les observe dans leur évolution autour de mon pommier. Je peux admirer leur plumage, leurs tailles, leurs façons de se déplacer, leur dextérité à dénicher de la nourriture, à transporter des brindilles pour faire leur nid.

Je peux entendre leurs chants, et voir leur sautillement, les voir disparaitre de mon champ de vision, si mes chats se trouvent dans les parages.


M’inspirer de la beauté d’un nuage qui passe, de la danse des branchages que secoue le vent, et puis vient un moment où vous vous confondez dans ce paysage, vous faites partie de ces éléments, vous n’êtes plus qu’un avec ce que vous contemplez, vous faites partie du paysage…


Il peut alors se manifester un amour intense : la vie qui se déroule devant nous. Un amour qui n’a rien d’humain, car il ne demande rien en échange, il est pur est sans condition. Un amour transcendant qui nous possède entièrement, quelque chose de subtil qui imprègne toutes nos cellules et nous relie au grand tout, un élan du cœur pur et englobant d’une grande bonté et beauté.




Le savoir être immobile.



méditer dans l'immobilité


La contemplation permet de ressentir l'amour dans son état le plus pur, un amour désintéressé, gratuit et transcendant. — (Christine Michaud et Thomas De Koninck, Le Petit Prince est toujours vivant,


Quand vous pratiquez la contemplation, vous ouvrez votre conscience à ce qu’il y a de plus grand, ce qui ne se voit pas, mais qui existe, un champ plus grand que notre réalité matérielle, certains parleront de la source, de Dieu, du Soi supérieur, de notre intelligence supérieure.

Peu importe comment nous l’identifions ou le nommons, chacun va essayer de ramener sa science, d’intellectualiser l’expérience, on comprendra vite que les mots ne suffiront pas à expliquer ce qui se vit en nous dans ces moments de complétude, car cela se ressent avec le cœur, avec l’intelligence émotionnelle, avec nos sens, cela s'expérimente et cela est au-delà des mots.


Le mental, lui, sera contraint de se taire et de cesser d’interpréter ; il ne lui reste plus qu'à être silencieux et à laisser pénétrer l'apaisement pour profiter de ce précieux moment.



Retrouver la sérénité, le savoir être immobile



retrouver la légèreté d'être . enpraesence;com

Dans ces moments de contemplation, mon esprit est calme et serein, enthousiaste, je n’ai aucune pensée parasite pour me gâcher ce moment de plénitude, je suis en totale harmonie avec le présent, avec la nature ou je me fonds en elle.

Je prends contact avec mon essence, « ce qui me donne un sens », une conscience, subtile, légère, vaporeuse, fluide, mon âme qui s’harmonise avec le tout, je me sens unie, réunie, complète," immobile", et tout est à sa place, rien ne manque.



La pause en conscience au quotidien


la pause émotionnelle


Nous pouvons trouver différents moments dans notre journée pour faire une pause et être totalement présent.

Nous n’avons pas besoin de méditer forcément sur nos pensées pour faire présence, il nous suffit juste d’être et de se remplir de ce qui se présente à nous, sans jugement, sans aprioris, être dans l'ici maintenant, l’esprit immobile. Cela demande un bon sens de l'observation, de savoir se détacher, de cesser d'interpréter, juste se réjouir, se laisser bercer dans cet élan d’amour et ne rien faire, juste se laisser porter.



Vous pouvez apprendre à faire le calme en vous, faire le silence dans votre tête, cela demande quelque temps de pratique, mais c’est possible.


Cela va vous aider à gérer le stress qui est souvent généré par notre mental qui ne sait pas être dans le présent. Calmer votre rythme cardiaque, vous apaiser, vous aider à regarder la vie autrement.


À force de pratique, vous pourrez découvrir une nouvelle façon d’appréhender le monde, avec beaucoup plus de subtilité, la contemplation peut nous aider à développer notre concentration et notre attention, améliorer l’observation, à communiquer avec notre intuition, notre ressenti, notre sagesse intérieure.


Des sentiments comme la compassion, la bienveillance, le respect de la vie et de toutes choses peuvent émerger et renforcer vos valeurs.





La contemplation est une pause de tranquillité pour réapprendre à être.


amour

Une pause en conscience, de tranquillité où l’on côtoie le vide, une petite mort consciente pour réapprendre à vivre correctement, que l’on s’octroie pour pouvoir être à l’écoute de nous-même avec plus de justesse, de calme, sans précipitation, avec discernement et équilibre.







Gagnez en présence, enpraesence.com



enpraesence.com, thérapies en ligne







Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page